Avec l'évolution de la technologie, certaines fonctions financières deviennent superflues et les rôles actuels évoluent. L'approche traditionnelle du reporting laisse sa place à des équipes agissant davantage comme conseillers d'entreprise. « Les talents de la finance de demain ont tout compris: la technologie, les données, l'automatisation, et les connaissances nécessaires pour expliquer tout cela, » explique Julien Gibert, Directeur Exécutif de Michael Page.

Dans cet article, Michael Page présente six tendances applicables aux équipes financières en Suisse au cours des trois prochaines années: les moteurs et astuces qui peuvent vous aider à transformer votre potentiel en talent incontournable à l'avenir.

Les moteurs de changement du domaine de la finance

À l'heure où l'expérience en analyse, en gestion des risques et en finance d'entreprise est inhérente aux offres d'emploi, que doivent rechercher les professionnels de la finance dans une entreprise, et comment bien trouver sa place au cœur de la vague d'automatisation à venir?

  1. Intégrez des compétences supplémentaires à votre expérience de base
  2. La finance reste intéressante
  3. La curiosité et la passion favorisent le dynamisme
  4. Recherchez des mentors
  5. La motivation est la clé de la résolution de problèmes et de l'apprentissage
  6. Misez sur votre parcours scolaire pour trouver ce qui vous convient
     

1. Intégrez des compétences supplémentaires à votre expérience de base

C'est vrai, la finance a changé et il ne s'agit plus seulement de compter les débits et les crédits traditionnels, c'est pourquoi le fait d'associer l'expérience traditionnelle à celle axée sur la connaissance et la compréhension est une excellente façon d'assurer l'avenir du secteur. « Vous pouvez avoir un diplôme en comptabilité, mais vous devez le compléter par de la programmation, de l'analyse de données, de la visualisation ou de la programmation statistique », conseille Eugene Low d'Experian.

Comme l'explique Julien Gibert de chez Michael Page, « L'aspect essentiel du domaine de la finance réside dans le développement des capacités numériques et technologiques qui vous permettront de croître. Si vous bâtissez les deux comme des forces clés et que vous les démontrez dans le cadre de votre expérience, les gestionnaires de recrutement s'en rendront compte. Le fait de mettre en valeur vos compétences interpersonnelles ne passe jamais inaperçu, cela montre que vous pouvez être un excellent partenaire commercial ».

Faire preuve d'une expérience diversifiée est aujourd'hui très apprécié, davantage que d'occuper des postes où l'on se contente de faire des calculs chiffrés. « Ensuite, cherchez à bâtir votre carrière au moyen de rôles variés et d'expériences différentes, au lieu de chercher à obtenir des augmentations salariales progressives », nous explique Julien Gibert.

2. La finance est un secteur intéressant

Les postes financiers traditionnels deviendront hautement spécialisés et agiles, avec des personnes elles aussi plus agiles capables de tirer profit de l'efficacité permise grâce à l'automatisation et aux données. « Il s'agit vraiment d'une époque passionnante pour la finance, du moment que vous avez envie d'apprendre et que vous êtes prêt(e) à affronter les changements qui s'ensuivent », déclare Julien Gibert de chez Michael Page.

Graeme McKenzie d'EY nous révèle qu'il était « préoccupé par le secteur » et qu'il se demandait « d'où allait venir le prochain directeur financier ». Il déclare : « Aujourd'hui, je suis plus optimiste quant au rôle de la finance qu'il y a cinq ans, quand on craignait une fuite des cerveaux, même en Asie et en Europe. »

3. La curiosité et la passion en faveur de l'agilité

Un mode de réflexion souple et agile associé à une grande curiosité est essentiel au professionnel de la finance de demain. « Vous avez vraiment besoin de cette curiosité et de cette agilité associées à la compréhension des données », dit Graeme McKenzie d'EY. « Il ne faut pas se contenter d'accepter ce qui est présenté dans les rapports, il faut également remettre en question l'entreprise, ou adopter de nouvelles tendances que l'entreprise doit comprendre. »

Comme le dit Julien Gibert de chez Michael Page, vous devez être capable d'évoluer rapidement dans un environnement commercial moderne. « Il est essentiel d'être plus agile, car, soyons réalistes, le rythme du changement s'est accéléré dans toutes les entreprises et tous les secteurs, et ce phénomène ne devrait pas s'inverser pour l'instant », explique-t-il.

4. Recherchez des mentors

« Si vous avez de grandes compétences techniques et une bonne base académique, vous pouvez les exploiter en trouvant un mentor. Il s'agit d'un excellent moyen d'acquérir les bonnes compétences, tant en matière de caractère que de comportement », explique Julien Gibert de chez Michael Page.

Alan Hyslop, de chez Global Petro Storage, explique qu'un mentor permet de mieux comprendre la façon dont les connaissances et l'expérience sont appliquées dans des situations réelles. Selon lui, « c'est là qu'interviennent beaucoup de compétences non techniques: la gestion hierarchique, la gestion des autres, l'expression d'opinions dans un environnement de groupe, tout ce qui compte vraiment pour créer un cheminement de carrière à fort potentiel ».

Haute de page ↑

5. La motivation est la clé de la résolution de problèmes et de l'apprentissage

Dans un environnement axé sur les données, les membres de l'équipe des finances qui se démarqueront seront ceux qui s'attaquent à un problème en recherchant une faille, et non ceux qui se contentent du premier résultat. « En tant que professionnel de la finance émergent ou existant, on ne s'attend pas à ce que vous soyez un expert instantané de la technologie ou du numérique, mais vous devriez disposer de l'agilité nécessaire pour tirer parti des nouvelles capacités numériques, qui comprendront de nouveaux logiciels et l'automatisation des processus robotisés », explique Julien Gibert de chez Michael Page.  

Peter Fahey, de chez AstraZeneca, partage cet avis. « La différence que nous constatons avec les nouveaux talents, c'est que la technologie et le numérique les ont accompagnés toute leur vie », dit-il. « Mais il n'y a pas que les jeunes talents qui sont enthousiasmés par le changement. Selon moi, la grande majorité des professionnels de la finance plus âgés veulent aussi continuer à apprendre. »

6. Misez sur votre parcours scolaire pour trouver ce qui vous convient

Qu'est-ce qui est le plus important: ce que vous avez appris durant vos études, ou ce que vous avez appris avec l'expérience? La réponse: les deux. Comme l'explique Julien Gibert de chez Michael Page, « Oui, vos qualifications sont importantes, mais il en va de même pour l'expérience basée sur les performances, acquise à différentes étapes de votre carrière. »

Si, au début d'une carrière, cette absence de qualifications peut sembler moins importante, ce n'est pas vrai, fait remarquer Alan Hyslop. « Ces éléments déterminent la réussite des dernières étapes de votre carrière. Une chose n'a pas changé depuis le début de votre carrière, c'est la nécessité de pouvoir se former et d'exprimer des opinions, de communiquer efficacement dans un environnement de groupe et d'avoir un esprit commercial. »

Si un emploi dans la finance vous intéresse, cliquez ici. Si vous souhaitez vous inscrire sur MyPage pour recevoir des alertes directement par e-mail, postuler en un clic et recevoir des rapports de salaire, cliquez ici.