La numérisation des marchés financiers a conduit à un développement rapide de l’industrie, et la Suisse est de nombreuses manières un leader dans ce domaine, en suivant ces tendances et en s'imposant comme un moteur de l'innovation financière mondiale. 

10 % des sociétés européennes de FinTech sont basées en Suisse, et 46 % d'entre elles sont basées à Zurich, l'une des nouvelles métropoles de la FinTech en Europe. 30 % des sociétés de FinTech suisses proposent des services orientés vers la finance. Les startups Crowdhouse, une plateforme d'investissement immobilier en Suisse, et Qumran, qui propose des produits permettant d'étudier et de suivre les interactions numériques, ont remporté le prix FinTech Awards en 2017, soulignant la nature pratique et flexible des innovations suisses dans ce domaine.

Depuis 2016, le nombre de startups FinTech en Suisse, actuellement de 170, a été multiplié par six, et l'écosystème FinTech compte 14 incubateurs. En 2015 27 millions CHF ont été investis dans des entreprises de FinTech, et 15,3 millions CHF dans le courtier en assurance numérique Knip.

À l'échelle globale, une startup FinTech sur 10 a été créée en Suisse. Actuellement, les investissements sur le marché financier global dans des entreprises de FinTech suisses représentent 10-14 milliards CHF.

Les banques suisses font face à un défi consistant à s'adapter à cette technologie et à l'impact potentiel sur leur modèle économique.

D'autre part, certaines institutions financières prévoient déjà de développer leur potentiel sur le marché des FinTech. C'est le cas de la Swissquote Bank qui a commencé l'intégration de la technologie blockchain et des robot-conseillers dans son modèle commercial.

Innovations de pointe

Bien que l'on ait tendance à regarder à l'ouest lorsque l'on pense à la technologie financière de pointe, il convient également de s'intéresser à son développement en Asie Pacifique. Selon les derniers chiffres du consultant Accenture, les investissements dans les FinTech ont augmenté dans la région de l'Asie Pacifique, passant de 87 millions d'euros en 2010 à 3,6 milliards d'euros en 2015. Les investissements dans la région représentent désormais plus de 19 % du total mondial. Il n'est donc pas surprenant que sept pays fassent partie des 25 destinations de choix pour les professionnels de la finance.

Pôle asiatique

Singapour, où le gouvernement et l'organe régulateur financier soutiennent activement l'innovation, est devenue un banc d'essai pour les nouvelles technologies financières. Dans les années à venir, le gouvernement investira 145 millions d'euros dans les solutions intelligentes dans le secteur bancaire. Cela fait du pays, qui accueille également le FinTech Festival tous les ans, l'un des principaux pôles de l'industrie financière. Le pays arrive en première position des destinations de choix pour les professionnels de la finance dans la région, et occupe la 18e place au niveau mondial.

Les capitales de la FinTech

Les destinations préférées des expatriés de la finance au niveau mondial sont principalement situées en Europe et aux États-Unis, Londres étant l'une des capitales mondiales de la Fintech. Toutefois, les entreprises recherchant une expertise peuvent choisir parmi d'autres pôles émergents. Amsterdam et Berlin sont également connues pour leurs startups de FinTech, tout comme les villes de New York et Toronto.

Une société sans argent liquide

Un autre pôle FinTech est situé en Suède. Le pays, classé numéro 10 sur la liste des destinations les plus populaires, pourrait bientôt devenir la première société sans argent liquide du monde, s'appuyant entièrement sur des applications mobiles et des cartes pour réaliser des transactions. Swish, une célèbre application développée en collaboration avec l'une des principales banques suédoises, utilise les numéros de téléphone pour permettre à quiconque possédant un smartphone de transférer de l'argent d'un compte bancaire à un autre en temps réel. Adopté par près de la moitié de la population suédoise, Swish permet actuellement de réaliser plus de 9 millions de transactions par mois. Les transactions en liquide représentent à peine 2 % de l'ensemble des paiements réalisés en Suède, et de nombreuses banques ne disposent plus de liquide à disposition.
 


Classement des destinations de choix pour les professionnels de la finance

PageGroup a interviewé 18 352 chercheurs d'emploi dans le monde ayant envoyé une candidature via nos sites Michael Page et Page Personnel au cours du troisième trimestre de 2017.

Sur les 2 145 professionnels de la finance ayant participé à l'étude, 50 % étaient prêts à déménager pour accéder à des opportunités d'emploi, un meilleur salaire ou un mode de vie différent. 




 

Découvrez plus

Retournez à Trend Watch