Vous êtes ici

6 raisons d’être optimiste quant au marché du travail suisse en 2020

Télécharger le PDF

 

Genève, mercredi 8 janvier 2020. La demande de professionnels poursuivra son évolution à la hausse en 2020. De nombreux secteurs font face à un manque significatif de candidats qualifiés. Les employeurs font des investissements conséquents pour attirer et retenir les professionnels bien formés. Le Swiss Job Index et l’Indice de Confiance de l’Emploi de PageGroup identifient six raisons clés d’envisager avec optimisme le marché du travail suisse en 2020:

 

1. Le nombre d’offres publiées a augmenté en Suisse de +8.4% sur un an (décembre 2018 – décembre 2019): Selon le Swiss Job Index de Michael Page (décembre 2019), de nombreuses professions affichent une croissance à deux chiffres et dépassent la moyenne nationale. La croissance annuelle du nombre d’offres publiées a ainsi atteint 16.0% pour les emplois IT.

 

2. La demande excède l’offre pour de nombreux postes de spécialistes: Sont notamment concernés les fonctions IT, Facility managers et spécialistes en information de construction, ou encore les spécialistes en planification et logistique. La forte demande d’experts IT est tirée par la poursuite des programmes de transformation numérique des organisations dans tous les secteurs, notamment les services financiers. La demande d’experts en logistique et planification est quant à elle liée à l’importante hausse du commerce de détail en ligne. La multiplication des offres d’emploi de spécialistes en immobilier est tirée par la demande générée tant par les nouveaux projets de développement immobilier que les projets de reconstruction. 

 

3. 50.0% des candidats pensent trouver un emploi en trois mois selon l’Indice de Confiance de l’Emploi PageGroup (T4 2019). En outre, les trois-quarts des candidats sont prêts à travailler sur une base temporaire ou intérimaire. Leur principale motivation est la possibilité de convertir ce type de postes en postes permanents ou d’acquérir de nouvelles compétences pour renforcer leurs chances de trouver un poste permanent ailleurs.

 

4. Les attentes salariales ont augmenté: Les deux-tiers des candidats espèrent voir augmenter leur salaire de 5% ou plus, selon l’Indice de Confiance de l’Emploi PageGroup au T4 2019, et 81.9% précise que c’est un critère important dans le choix du prochain employeur. Mais l’argent n’est pas tout. Trois facteurs clés priment sur la hausse de salaire; les bonnes relations de travail avec les supérieurs et les collègues (97.2%), le fait de travailler pour une société socialement responsable (85.9%) et de bénéficier d’accès à la formation (85.6%).

 

5. Les entreprises investissent dans les postes commerciaux. Plus hauts sont les investissements dans les postes commerciaux, plus forte est la confiance des dirigeants d’entreprise dans un flux accru de demande et de revenu. Les offres d’emploi commerciaux sont en hausse de 8.5% sur un an à l’échelle de la Suisse – notamment dans des branches spécialisées comme pharma, med-tech et IT.

 

6. La demande émergente de nouvelles compétences s’accélère: les emplois requérant des compétences en intelligence artificielle ont, par exemple, fait en 2019 leur première apparition dans le Swiss Job Index de Michael Page. L’écart entre la demande et l’offre de candidats qualifiés est tel que les entreprises recherchent activement des stagiaires en IA, dans l’espoir de s’attacher ce type de talents le plus tôt possible dans leur carrière. Il se dessine aussi un «effet Greta». Les offres d’emploi du secteur «Ecologie », pour les scientifiques de l’environnement par exemple, sont nettement plus nombreuses ces douze derniers mois – soit depuis la médiatisation de Greta Thunberg. 

 

«Recruter les meilleurs candidats restera un défi pour les employeurs en 2020, car de nombreux secteur ont un contexte de marché axé ‘candidats’», commente Julien Gibert, Executive Director chez Michael Page. «Nous recommandons aux employeurs de rationaliser leurs processus de recrutement de façon à attirer les meilleurs talents. Ils doivent aussi être préparés à accepter les second ou troisième candidats de leur liste finale, sachant que les meilleurs candidats choisiront entre plusieurs offres qu’ils auront reçues durant la période de recrutement.»

 

PageGroup

PageGroup est l’un des leaders mondiaux du conseil en recrutement spécialisé et est coté à la Bourse de Londres (PAGE). Fondée en 1976, la société est présente en Suisse depuis 2001 et recrute, par l’intermédiaire de ses quatre marques: Page Executive (directeurs opérationnels ou fonctionnels), Michael Page (cadres confirmés), Page Personnel (techniciens et employés qualifiés et diplômés) et Page Outsourcing (solutions de recrutement de masse). Page Group compte 141 bureaux dans le monde, dont 3 en Suisse, dans les villes de Genève, Zurich et Lausanne.

 

Michael Page Swiss Job Index

Le Swiss Job Index, créé par Michael Page, répertorie le nombre d’offres d’emploi publiées sur les sites internet des entreprises établies en Suisse. Ce système, en place depuis janvier 2012, présente un point de vue réaliste du marché́ de l’emploi en Suisse. Basé sur un échantillon minimal de plus de 30'000 offres d'emploi par mois, l’index couvre notamment les principales tendances du marché́ au niveau du recrutement dans les entreprises, des spécificités régionales, de la segmentation des secteurs et des professions spécifiques.

 

PageGroup Confidence Index / Indice de Confiance de l’Emploi PageGroup

L’Indice de Confiance de l’Emploi PageGroup sonde les demandeurs d’emploi afin d’identifier leurs vision et attentes du marché de l’emploi. Cet indice se base exclusivement sur les candidats ayant activement postulé pour un emploi via les portails Michael Page et Page Personnel. Initiée en Suisse en juillet 2014, l’étude, internationale aujourd’hui, s’effectue en ligne et analyse les motivations des candidats à changer d’emploi, leur niveau de confiance dans le fait de trouver un nouveau poste et leurs attentes concernant la durée de leur recherche. L’étude regroupe quelque 18’000 questionnaires par trimestre à travers le monde, dont plus de 650 en Suisse. Un document infographique interactif et plus de détails sont disponibles sous le lien https://www.michaelpage.ch/fr/études-et-recherches/études/indice-de-confiance.

 

Contact média:

C-Matrix Communications

Jessica Wullschleger

043 300 56 67

[email protected]

 

Michael Page is a brand of “Michael Page International (Switzerland) SA”.